Une mobilisation contre le harcèlement scolaire

Les élèves du collège et du lycée Saint-Joseph de Loudéac ont participé à la Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. Deux arbres à expression ont été confectionnés pour libérer la parole. Au collège et lycée Saint-Joseph, les élèves étaient invités à écrire un mot ou une phrase pour dénoncer le harcèlement scolaire. Les messages ont été collés sur deux arbres à expression. L’initiative a été lancée par les deux responsables vie scolaire, au collège pour l’une, et au lycée pour l’autre. L’idée de réaliser deux panneaux qui seraient visibles de tous, sur lesquels les élèves pourraient écrire les messages qu’ils souhaitent, à vite émerger. Les adultes parlent beaucoup du harcèlement scolaire, cette fois, l’équipe voulait laisser la parole aux élèves, a expliqué la cheffe d’établissement. Nombreux et saisissants, les mots laissés par les élèves, ont libéré la parole. Nous avons eu des surprises, des élèves y racontent avoir été harcelés, alors que, pour certains, nous ne le savions pas. Si de prime abord, les lycéens estiment ne pas être concernés, au fil des conversations les langues se délient. Une élève de troisième racontera avoir été insultée, pendant toute son année scolaire de sixième ; une autre, avoir été harcelée par deux personnes qu’elle considérait comme ses amies, à l’école primaire. La lutte contre le harcèlement n’est pas l’affaire d’une journée, c’est un travail de fond, au quotidien. En tant qu’adultes, nous devons réussir à mettre les élèves en confiance, pour qu’ils osent nous le dire. (OF du 07/11/2020)