Prix national des Droits de l’Homme René Cassin pour les élèves de 1ère S du lycée Notre-Dame de Guingamp.

Le 9 mai prochain, les lycéens de 1ère S seront reçus par la ministre de l’Education à Paris. Ils sont récompensés pour leur projet citoyen intitulé « Messagers ». Pendant une année, les élèves se sont penchés sur la question des Droits de l'Homme, avec leur professeur d'histoire-géographie.
De Guingamp à Paris, le chemin a été long pour les élèves de Notre-Dame. « Messagers », c'est en effet un travail démarré en novembre 2014, et conclu en mai 2015. Avec des heures de travail en classe lors de l'enseignement moral et civique, mais aussi en dehors, le mercredi ou le soir après les cours.
Pour répondre à des questions primordiales : « Dans notre pays, éduquer les enfants, les élèves aux Droits de l'Homme, peut-il permettre ultérieurement de lutter contre l'intolérance et pour les libertés ? » Et « comment prendre conscience de l'importance de ces droits, les intégrer à notre comportement personnel et les transmettre ? »
Les lycéens se sont penchés sur la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, ont travaillé avec le Mémorial de Caen, invité la députée de Guingamp ou encore le dessinateur Alain Goutal pour parler de liberté d'expression et des valeurs de la République, après les attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015.
Les professeurs et les intervenants ont fait réfléchir les élèves, ils ont été pour eux des messagers. A leur tour, ces jeunes vont transmettre et devenir des messagers. Ils ont déjà rempli cette mission en allant à la rencontre de collégiens de 5è du collège de Notre Dame, auxquels ils ont transmis leurs réflexions de citoyens et leur soif de liberté.
OF du 23 avril 2016