« À l’école, on apprend le vivre ensemble. »

Durant le printemps dernier, lors du premier confinement, les cours au lycée Montbareil se sont déroulés en visioconférences. « Pour la pratique, tant en coiffure qu’en esthétique, les professeurs ont tenu à maintenir leurs classes de façon virtuelle, souligne la cheffe d’établissement. L’équipe a fait preuve de créativité, d’innovation et les élèves ont vraiment joué le jeu. » Pour les exercices, les élèves envoyaient des photos à leurs enseignants qui corrigeaient les erreurs. « Les échanges se sont opérés quasi instantanément. Le suivi s’est effectué de façon personnalisée. Et les élèves se sont entraidés. » Pour ce nouveau confinement, certaines classes ont dû être dédoublées et alternent donc entre une semaine de cours au lycée et une semaine de travail à la maison. « Nous avons maintenu le plus possible les cours en présentiel pour nos 295 élèves, ainsi que pour les 20 alternants en CAP coiffure et esthétique et en terminale esthétique. C’est indispensable pour leur sociabilisation. Car le vivre ensemble, c’est à l’école qu’on l’apprend ! » Et cette nouvelle organisation n’a donné lieu à « aucun retour négatif de la part, ni des familles, ni des élèves qui apprécient vraiment le maintien des cours, tant au lycée qu’en distanciel. » « Cette mise en place n’aurait pu se faire sans l’engagement de tous les enseignants, confie la cheffe d’établissement. Cette organisation implique une charge supplémentaire de travail pour eux. » Tout comme pour les personnels administratifs et les agents de service qui, eux aussi, contribuent au bon fonctionnement de l’établissement. (OF du 20/11/2020)